» Ma jument de Grand Prix, Delta du Fressy, est sujette aux ulcères. Je me suis orienté vers l’EKILINE GO afin d’essayer de soulager les douleurs liées à ces problèmes gastriques et améliorer son bien-être quotidien

Depuis la cure, Delta est plus relâchée et disponible dans le travail de tout les jours. Cela a également amélioré sa qualité de saut, elle est désormais moins crispée de l’arrière main. »

Thomas Fournes


« Lors du GP 125 des Marches, j’ai gagné ce produit. Ma jument avait des douleurs au niveau des ovaires; le passage de la brosse et le sanglage la rendait irritable, elle tapait et mordait. Pendant les concours elle souffrait également de problèmes de transit. Aujourd’hui je commence les cures d’EKILINE PREVENT 5 jours avant chaque concours et tout ces symptomes ont disparu, plus de signes de douleurs ou de dysfonctionnement. Je recommande ce produit à 100% et n’hésiterai pas à continuer à l’utiliser! »

Léo Salvador


« J’ai été surpris par la rapidité d’action et l’efficacité de l’EKILINE RESPIR. Je l’ai utilisé sur deux chevaux avec des toux différentes. L’une infectieuse, toux de saison qui n’arrivait pas à passer : en deux jours la jument toussait deux fois moins, en quatre jours c’était réglé! L’autre cheval a une toux chronique: en quinze jours il est beaucoup plus apaisé et ne tousse quasiment plus. »

Anthony, gérant, enseignant et cavalier aux ecuries du Tillet


J’ai commencé la cure d’EKILINE ZEN directement à la suite du concours afin d’optimiser cette saison.

Mon cheval de 15 ans, Twix, était souvent fatigué et courbaturé après les week-ends de concours. Depuis il est très en forme, même après les épreuves, il reste souple, beaucoup moins de raideurs. En parallèle, il avait une toux chronique depuis deux ans, celle ci a quasiment disparu grâce à l’action anti-inflammatoire du curcuma, présent dans le produit. »

Victor Barnasson


« Ma jument à commencé à avoir des croûtes et des poils qui partaient après un concours où il pleuvait et donc de la boue. Le vétérinaire avait diagnostiqué une gale de boue, nous avons  essayé des crèmes avec soins désinfectants avant, mais cela ne guérissait pas et faisait gonfler le postérieur. La jument prenait des coups de soleil sur le membre blanc sans poils. Le vétérinaire est  revenu et m’a dit que cela pouvait être lié à un champignon, d’où le fait que les crèmes ne fonctionnaient pas. Nous avons mis de l’anti fongique et du miel pour les propriétés réparatrices. Cela a marché un temps puis le problème est revenu.

J’ai essayé une crème naturelle (ma jument réagissant aux produits chimiques), cela a bien fonctionné mais le problème a fini par revenir.

J’en ai parlé à Ambre Martel qui m’a proposé l’EKILINE CICA. J’ai commencé par appliquer à la douche en shampoing pour enlever les croûtes puis en cataplasme pour la nuit. Au bout d’un mois je ne faisait plus que les shampoings au cica. Cela a fait peler la peau, puis les poils ont commencé à repousser. Cela fait un mois et demi que je l’utilise, c’est fini au niveau du boulet et du paturon, il ne reste plus que le canon. «